Mongolie 2009

Voyage en mongolie en fourgon aménagé

Se faire comprendre en terre inconnue ?

Posté par ohad le 17 avril 2009

point-itImaginez la scène: vous arrivez dans un restaurant en « terre inconnue ». Vous voulez commander un bon steak frites (pour faire local 😎 ), mais souhaitez vous assurer de l’animal qui a servi à faire votre repas (vache, mouton, cheval, chien, etc.  :dizzy: )

Plusieurs solutions s’offrent à vous:

  • Vous parlez la langue locale. OK, c’est cool… mais en Mongolie, ça risque d’être difficile.
  • Les autochtones parlent votre langue. On peut rêver… avec beaucoup de chance on va tomber sur un Mongol qui parle Français. Bon, OK, c’est mort aussi.
  • Vous et les autochtones parlez une langue commune. On va laisser tomber l’Anglais… En Mongolie, il se pourrait qu’ils parlent Russe… mais malgré nos quelques notions, on risque d’être rapidement limités.
  • Vous utilisez le langage des signes, des bruitages, le mime. C’est vrai que pour cet exemple ça pourrait coller… m’enfin bonh, faut pas avoir peur du ridicule pour meugler, bêêêler, et aboyer dans le restaurant… et puis si l’exemple avait été de vous assurer que les toilettes sont « à l’occidentale » et pas « à la turque » je vous mets au défi de mimer tout ça  :w00t: .
  • Vous dessinez l’animal incriminé sur la nappe. Cela aurait pu fonctionner si mes talents artistiques m’avaient permis de ne pas faire perdre mon équipe lors de notre dernière partie de Cranium (Ils n’avaient pas deviné l’animal que je m’étais appliqué à dessiner – certes, avec les yeux bandés – mais quand même… une souris c’est facile :getlost: )

Une fois que vous avez épuisé toutes vos cartouches, il ne vous reste plus qu’à prier pour qu’aucun « animal non conventionnel » n’ait été tué pour fabriquer votre steak, ou alors vous rabattre sur la boite de conserve « salade de thon à la mexicaine » que vous avez emmené avec vous « au cas où ».

Et c’est là qu’intervient « Point It ». Ce petit bouquin acheté 3€ sur Amazon présente 64 planches de photographies regroupant la plupart des objets / situations / moyens de transport etc. couramment rencontrés lors de voyages.

head_eng_1head_ger_03pg

Avec ce bouquin, il suffit de pointer du doigt la photo du chiotte turc et de faire signe que ce n’est pas exactement ce que l’on cherche, pour se faire comprendre.

Elle est pas belle la vie  :smile: ?

  1. Alice a dit,

    Hummmm en fait c’est un imagier !! Le matériel de base des instits de maternelle… En tout cas super idée !! Bises à vous 2

  2. Poupoussy a dit,

    Ohad, chui toujours fan de tes articles 😆
    Bisous Alice et un p’tit coucou à Alex!!

  3. Alesc le Fennec a dit,

    Coucou Zo ! 😀
    Sinon Ohad, quand c’est vraiment crade, vaut mieux un chiotte turc qu’un classique 😀 :sick:

  4. Poupoussy a dit,

    Fennec, il faut que tu testes le chiotte turc à Mcar. A mon avis, tu vas vite changer d’avis :sick:

  5. jess a dit,

    rhooo je l avais pas vu celui là c est extra, on avait penser en faire un « maison », ne sachant meme pas que ca se vendait!!

    merci bien du tuyau, je vais aller zieuter ca…. 😉

Ajouter un commentaire